logo
trait
>> Bienvenue sur Brokendolls.org, webzine dark-ambient, neofolk & classical, orchestral, bombastic, musique rituelle et éthérée..

>> Prochains concerts et festivals

trait
trait
minipost Lull - Like A Slow River (2008) - par Hallu (le 01-08-2008 à 14:47)



Label : Glacial Movements Records

Site officiel : Lull

Lull est le second projet ambient (avec Scorn) de Mick Harris, ancien membre de Napalm Death, ce qui du coup rend ses projets plus populaires qu'un artiste lambda. Car "Like A Slow River" n'a strictement rien de diffrent qu'un album moyen du style : uniquement des nappes et des bruitages subtils, une volution organique trs lente, et des drones parfois saturs de basses (pour changer...).

Si beaucoup criaient au chef-d'oeuvre l'coute de cet album, car pas mal de gens ont dcouvert la dark ambient grce ses oeuvres du dbut des annes 90, j'abordais Lull avec un oeil neuf, ne connaissant que ses oeuvres de Scorn (et videmment Napalm Death et Painkiller). Les premires coutes taient d'ailleurs assez dsesprantes tant il ne se passe pas grand chose dans cet album, travers quatre morceaux d'un quart d'heure. Tout rside dans la subtilit, dans les quelques transformations lentes de la base musicale de l'anglais.
C'est sombre, trs sombre, et trs minimaliste : aucune mlodie relle, les sonorits atmosphriques sont trs touffes, et on a le sentiment de se retrouver avec une dark ambient old school des premiers Lustmord pour l'aspect oppressant et simpliste. Mais Lull est cependant moins dou que son compatriote pour les ambiances, et "Like A Slow River" a dfinitivement du mal fasciner, tant son approche est radicalement minimaliste. Les morceaux sont beaucoup trop longs et s'embourbent dans un manque d'inspiration chronique. Les sursauts de talent sont rares, et on a mme parfois l'impression d'avoir affaire un sous-Nordvargr, un artiste hsitant entre approche sombre et horrifique, ou atmosphres glaciales.
Et cette hsitation se traduit par un ennui croissant chez l'auditeur, d'autant plus que les morceaux sont trop similaires et monotones, mme aprs avoir totalement cern le disque.

Ne dveloppons pas plus, l'essentiel est dit : Lull s'est englu dans une dark ambient old school bien trop simpliste, ne dgageant pas grand chose en terme d'immersion ou de ressenti, et ce mme avec une coute au casque (sans casque le sommeil est de toute faon invitable), coute d'ailleurs pnible sur les deux derniers morceaux, trop riches en basses. Un disque assurment rat, qui n'est susceptible de plaire qu'aux vieux de la vieille fans de l'anglais. Et encore un disque trs moyen chez Glacial Movements, qui se contente de signer des artistes renomms comme Lull, Rapoon, ou Ophoi. Malheureusement ce n'est pas forcment une garantie de qualit, preuve en est avec les deux premiers cits.

Note : 8/20

Hallu

Tracklist :

1 Whiteout (14:30)
2 The Sheet (14:37)
3 Like A Snow River (14:02)
4 Treeless Grounds (12:25)
5 Illusion Of Unbroken Surface (4:31)
trait

verbe
trait [log de discussion]
Vous devez être identifié pour poster.
trait
Reproduction partielle ou integrale interdite sans l'autorisation du webmaster
Brokendolls.org © 2006
trait